Le sur-cycling

Une tendance durable ?

Super Marché

Le sur-cycling, une tendance durable ?

Parallèlement à la tendance du zéro waste qui fait l'éloge du recyclage et de la seconde vie, de nombreux labels textiles parisiens un peu particuliers ont émergé au sein de la capitale. Alors que certains prônent le « produire mieux », d’autres s’engagent plutôt dans la production circulaire et récupèrent les chutes de grandes maisons de couture ou écument les shops vintage à la recherche de pièces à rafraichir.

Leur fer de lance ? L’upcycling  (surcycling pour les francophiles) qui consiste à créer à partir de tissus existants. Il en ressort des pièces aux matières robustes, que l’on garde plus longtemps.

Parmi les principaux acteurs parisiens il y a La Draft, jeune collectif basé dans le nord de la capitale. « Nous prônons un retour à une conscience à la fois environnementale (par le biais de l’upcycling) et sociale (par le travail dans des ateliers de coutures de quartiers populaires parisiens d’où nous sommes issus) » nous explique Smith, un des membres du collectif. Chez La Draft, le vestiaire est composé de pièces uniques triées sur le volet selon le matière, que les membres du label retravaillent en fonction de leur thématique du moment.





Parce qu’avoir du style et conscience de l’environnement n’est pas antithétique, bien au contraire, d’autres labels parisiens comme Super Marché (implanté aux Grands Voisins) récupèrent des tissus d’antan pour recréer des collections complètes ultra-prisées.  





A en croire le nombre important de vidéos tutos YouTube consacrées à l’upcycling, la recrudescence du nombre de marques habillant fièrement leur engagement d’un coup de maître et de beaucoup de talent ainsi que l’engouement croissant du public, le phénomène semble s’imposer comme une vraie tendance de fond, et durable.


Article suivant